Kwando Safaris est l’un de nos meilleurs alliés au Botswana. Leurs camps de toiles conçus sans ostentation et tout en authenticité sont installés dans des coins reculés du pays, théâtre des plus belles observations animalières. Au milieu des terres inondées de l’Okavango ou au cœur de paysages arides d’une grande beauté, leur rituel de safari est exemplaire.

L’univers de Kwando Safaris

Grands professionnels de la conservation de la faune & de la flore, les rangers anglophones de Kwando Safaris vous feront partager leur passion. Dans la concession privée de Kwara, le long de la réserve de Moremi, vous serez au cœur du delta, dans une zone d’eau permanente parsemée d’îles et de palmiers. Dans la concession privée de Kwando, à la frontière entre le Botswana et la Namibie, existe une région de marais, le Lynianti. Protégés par leur grand isolement on y voit de larges populations d’éléphants, de prédateurs et régulièrement des lycaons (chiens sauvages). A l’est du delta, le parc de Makgadikgadi & Nxai Pan dévoile un panorama grandiose de savane à perte de vue, d’étendues herbeuses et de paysages arides parsemés de pan salés, ces cuvettes fossilisées vestiges du grand lac qui recouvrait autrefois le Botswana central. Rattachée à l’immense désert du Kalahari, la réserve du Central Kalahari est la plus grande du pays. Ce territoire exceptionnel qui abrite 4 vallées fossiles est resté inaccessible pendant des années. Pendant la saison des pluies, de décembre à mars, vous assisterez à une explosion de vie.

Tous nos camps sont gérés par des rangers passionnés qui, partant du principe que le spectacle est dans la nature, ont su préserver le bruit du zip et de la toile froissée comme un gage d’authenticité.

les camps de Kwando Safaris

Tous les camps de Kwando Safaris sont équipés de panneaux solaires qui fonctionnent de 7h00 à 10h00 et de 16h30 à 19h00. Durant la nuit le générateur prend le relais (vos batteries peuvent être chargées à la réception).

Coup de cœur pour la concession privée de Kwara, et ce coin du delta… Imaginez de beaux étangs tapissés de nénuphars d’où émergent les petites oreilles curieuses de quelques hippopotames endormis sous l’œil vif d’une multitude d’oiseaux. Grâce à sa situation en dehors de la réserve de Moremi, Splash Camp offre des safaris de nuit et « off road » pour une expérience très complète. Ce camp récent (juin 2018) possède 12 chambres confortables (dont 2 pour les familles), avec douche intérieure et extérieure, et terrasse. Petite piscine pour se rafraîchir aux heures chaudes. Entièrement rénové en 2019, Kwara Camp a rouvert quant à lui en septembre. Il offre dorénavant 9 belles tentes avec vaste terrasse, 2 petites piscines et est réservé aux plus de 18 ans (minimum 3 nuits de séjour).

A une vingtaine de minutes en avion taxi, les 232 000 hectares de la concession privée de Kwando abritent 2 camps distants l’un de l’autre de 35 km. Lagoon Camp dispose de 8 tentes spacieuses (dont 1 de deux chambres pour les familles) conçues pour ne rien perdre de la vue sur le lagon formé par le fleuve Kwando. Lebala Camp que l’on rejoint depuis Lagoon en 4×4 se situe au sud de la concession, proche des eaux du Linyanti. Lebala forme une île dans ce secteur inondable. Un peu plus « luxueux » il offre également 8 tentes, dont 1 pour les familles. Les deux camps disposent de leur petit bassin. Plus au sud, à environ 25 minutes de vol de Maun, Nxai Pan est un petit lodge de 9 chambres (dont 1 familiale). Il possède une petite piscine et une plateforme d’observation face au point d’eau permanent du camp. Encore plus au sud, à une petite heure de Maun, Tau Pan est situé sur une crête avec vue sur un point d’eau et sur l’immensité du Kalahari. Ses 8 bungalows aux toits de chaume (dont 1 familial) sont très bien adaptés aux variations climatiques du désert. Une petite piscine bien agréable.

Cuisine et saveurs
à Kwando Safaris

Comme dans la plupart des camps africains, les repas sont servis en table d’hôtes, l’occasion d’échanger et de partager vos expériences de safaris. Les repas sont simples, bons et copieux, 1 fois par semaine des plats typiques du Botswana sont proposés. Toutes les boissons sont incluses (y compris une sélection de vins et alcools). Le déroulé de la journée est un rituel quotidien adopté par tous les camps du Botswana. Le réveil est matinal (5 ou 6 heures selon la saison), avec un petit-déjeuner sur le pouce avant le départ en safari au lever du jour. Retour au camp vers 11 heures, l’heure du brunch ! Avant le thé/café et les pâtisseries servis vers 15h30, vous aurez du temps pour vous détendre ou faire une sieste. Vers 16h00, la sortie de l’après-midi est une nouvelle aventure qui durera jusqu’à la tombée de la nuit, interrompue par l’incontournable « sundowner » au milieu du bush. Selon la situation de votre camp (réserve privée), la « traque » se  poursuivra au projecteur. De retour au camp, le dîner est servi généralement vers 20h00. La soirée se termine par un dernier verre ou une tisane autour d’un bon feu de camp.

Activités sur-mesure

Le Botswana offre ses charmes en toutes saisons, chaque mois ayant ses spécificités et ses atouts. Même si de grandes lignes apparaissent, il n’est pas deux années identiques qu’il s’agisse du temps ou du comportement animalier.

Variés et palpitants, les safaris se font à bord de 4×4 avec toit amovible de 3 rangées de 3 personnes (6 personnes maximum – 4 ou 5 personnes maximum à Kwara Camp). A partir de 5 personnes d’une même tribu  (3 à Kwara Camp), un véhicule privé est attribué sans surcoût. Les enfants sont autorisés à partir de 6 ans (18 ans à Kwara Camp) mais un véhicule privé est obligatoire entre 6 et 12 ans.

Contrairement aux parcs nationaux où cela est interdit les camps du Delta et du Lynianti ont le privilège de vous emmener en safaris de nuit et « off road ». Par ailleurs, tous les camps proposent des « bush walks » soumis à chaque fois à l’appréciation du manager et des rangers présents sur place.

Hormis les safaris très complets avec une densité animale impressionnante, Splash & Kwara Camp offrent l’opportunité de balades en « mokoro ». Cette pirogue locale propulsée depuis l’arrière grâce à une longue perche, se faufile aisément au milieu des méandres du delta. En raison d’une concentration importante d’hippopotames, cette activité n’est pas possible dans les marais du Lynianti.

En revanche Lagoon Camp propose une croisière sur la lagune à bord d’un bateau équipé d’un double  pont (maximum 7 personnes). Nxai Pan bénéficie quant à lui d’un phénomène unique, généralement entre février et avril, la migration de plusieurs milliers de zèbres, suivis de près par les prédateurs… Autre « curiosité » de la région : le bosquet « Baines’ Baobab », ces immenses et majestueux baobabs immortalisés par le peintre et explorateur Thomas Baines. La région du Central Kalahari offre deux grandes saisons de safaris : entre décembre et mars, les pans fleurissent et la vie explose, vous y croiserez des milliers de springboks, oryx, zèbres et autres gnous, et peut-être le lion noir du Kalahari ou la hyène brune… En saison sèche, les animaux se pressent autour des quelques points d’eau. Suricates, écureuils, autruches et de nombreuses espèces adaptées aux conditions semi-désertiques sont aussi de la partie !

Parmi les autres temps forts de votre séjour, la Deception Valley, paradis des oiseaux et des vautours, mais aussi de belles rencontres avec les San, les bushmen originaires du Kalahari.

 

Partager ce voyage